Compétences et savoir-faire d’un maître d’œuvre en génie écologique

Comme pour un projet de bâtiment ou de génie civil, en génie écologique, le maître d’œuvre assiste le maître d’ouvrage. Il permet de faire le lien entre les études préalables et l’exécution des travaux. Il est ainsi le garant de la bonne exécution de ceux-ci.

Illustration avec le portrait de Nicolas Lahogue, chef de projet chez Dervenn Conseils Ingénierie.

 

Quelles missions pour le maître d’œuvre ?

La maîtrise d’œuvre de projets de génie écologique s’étend de la conception amont (états initiaux de terrain, esquisses de projet, plans techniques) jusqu’à la finalisation (passation de marchés travaux, suivis et réception des chantiers.

Dervenn assiste ses clients à toutes les étapes cadrées dans la loi MOP (loi du 12 juillet 1985 relative à la maîtrise d’ouvrage publique et à ses rapports avec la maîtrise d’œuvre privée)

-Définition de l’avant-projet sommaire et des plans de projet

-Rédaction des documents administratifs (cahier des clauses techniques particulières, dossier de consultation des entreprises, conventions avec les exploitants…)

-Rédaction des dossiers réglementaires (déclaration relative à la loi sur l’eau…)

-Passation de marché et jugement des offres

-Direction d’exécution des travaux

-Réception des travaux

 

Chez Dervenn Conseils Ingénierie, Nicolas assure la maîtrise d’œuvre de chantiers relatifs à :

  • L’aménagement, la restauration et l’entretien de cours d’eau, notamment prévus par les Contrats Territoriaux Milieux Aquatiques (CTMA) passées entre les collectivités ou syndicats de bassins versants et les Agences de l’Eau – Voir l’exemple de notre intervention pour le Syndicat Mixte de Production d’Eau Potable du Basson du Couesnon
  • Plus généralement, la restauration de tous types d’habitats : zones humides, cours d’eau, habitats d’espèces protégées, dans le cadre de la mise en œuvre de mesures compensatoires écologiques

 

Quelles compétences pour un maître d’œuvre génie écologique ?

Nicolas Lahogue Maître d'oeuvre - DervennAprès un BTS Agricole Gestion Forestière et un cursus universitaire ayant débouché sur un Master 2 Professionnel « Gestion durable de l’environnement et des territoires », Nicolas a travaillé pour le Parc Naturel Régional Loire-Anjou-Touraine puis au sein d’un bureau d’études en environnement. Il a rejoint Dervenn en 2011 et s’est formé progressivement au métier de maître d’œuvre, au contact du terrain.

En effet, l’évolution des milieux naturels après intervention humaines sont souvent complexes à anticiper. Aussi, la conception de projets de génie écologique demande de l’expérience et une grande humilité.

Selon Nicolas, les compétences d’un maître d’œuvre de génie écologique regroupent :

  • Des compétences en gestion : l’administratif représente une part importante du temps de travail (PV de lancement et de réception, comptes-rendus de réunions, vérification de documents techniques et documents réglementaires.)
  • De la planification, de l’anticipation et de la réactivité : L’ordonnancement des actions sur les chantiers, la visée de leur bon déroulement aboutissant à leur réception, nécessitent une rigueur ainsi qu’une attention constante.
  • De la technique : bonnes connaissances sur le matériel et des techniques de travaux de génie écologique. Le travail au côté d’entreprises reconnues et spécialisées dans le génie écologique permet de mutualiser des compétences techniques et logistiques, au bénéfice des ouvrages et des clients.
  • De la disponibilité et des capacités relationnelles : le maître d’œuvre peut avoir un rôle de médiateur entre le maitre d’ouvrage et les équipes terrain ou encore les propriétaires. La maîtrise d’œuvre amène à coordonner un ensemble d’actions, parfois portées par différents prestataires, sur des espaces sensibles. La formation des opérateurs de terrain représente une étape cruciale des chantiers, notamment en ce qui concerne le respect de la réglementation et les attendus des Services de l’Etat concernant la Loi sur l’eau ou la protection des espèces animales et végétales.
  • Une capacité d’adaptation aux aléas

Nicolas apprécie ses missions de maitrise d’œuvre car elles lui permettent de participer à l’application concrète des études menées en amont et de se confronter à la réalité de terrain.

Ce métier permet de ressentir une certaine fierté du travail accompli, particulièrement lorsque l’on compare les espaces restaurés avant et après.

 

Accompagner les aménageurs dans leur projet est une des missions des professionnels du génie écologique. Si vous avez besoin d’un conseil ou d’une intervention : contactez-nous