Le classement en zones humides peut empêcher leur destruction

 

Le saviez-vous ?

Selon la Convention Ramsar sur les zones humides ; entre 1970 et 2015, environ 35% des zones humides de la planète ont disparu.

Pourquoi c’est grave ?

Plus d’un milliard de personnes en dépendent pour leur subsistance. Les zones humides sont le support de fonctionnalités écologiques essentielles, comme la régulation des crues, participation au grand cycle de l’eau, accueil de faune et de flore…

On estime que plus de 25% des espèces des zones humides sont en danger d’extinction.

Que peut-on faire pour inverser la tendance ?

  • Préserver les zones humides existantes et empêcher leur destruction
  • Restaurer les zones humides dégradées
  • Recréer des zones humides perdues.

Sur le premier volet, Dervenn Conseils Ingénierie démarre actuellement la phase concertation dans le cadre d’inventaires de zones humides (pour le Syndicat de Bassin Versant de la Vilaine Amont (35) et pour la communauté de communes de la Flèche (72)), pour présenter les résultats de nos inventaires terrain avec les propriétaires et parties prenantes et échanger sur ces résultats et sur leurs observations en parallèle.

Le classement en zones humides dépend de plusieurs critères et est dépendant du respect d’une période adaptée pour l’observation terrain. Il s’appuie aussi sur l’historique des parcelles inventoriées.

L’élaboration des documents d’urbanisme prend ensuite en compte le résultat final et partagé de cet inventaire.

Pour en savoir plus :