Maitrise d’œuvre de la restauration du ruisseau de la Faucillette (72)

Client : Commune de la Flèche
Année : 2011-2016

Contexte

Le cours d’eau de la Faucillette près de la Flèche, traverse la ville puis se jette dans le Loir. Il a été largement rectifié et canalisé durant les dernières décennies.

En 2011, suite au constat de mauvaise qualité du cours d’eau, confirmé sur un diagnostic du tracé de son lit mineur, de la qualité physique des berges et de la végétation, la commune de La Flèche a lancé une démarche d’aménagement et de restauration du ruisseau.

L’objectif :  répondre aux différents enjeux écologiques identifiés par une étude préalable et restaurer les fonctionnalités du cours d’eau.

Déroulement

la-fleche-tryptique

Maîtrise d’œuvre études

  • Diagnostic écologique initial
  • Définition du programme opérationnel de restauration écologique
  • Montage des dossiers de Déclaration d’Intérêt Général et d’Autorisation Loi sur l’Eau : déc. 2014
  • Accompagnement lors de la phase d’enquête publique : mars 2015

Maîtrise d’œuvre travaux

  • Constitution des Dossiers de Consultation des Entreprises pour la réalisation des travaux et accompagnement à la passation de marché : avril 2015
  • Lancement sept 2015, suivi et réception des travaux : mai / 2016
  • Présentation bilan devant l’agence de l’eau et validation des travaux : juin / 2016

Nature des travaux

  • Profilage et atterrissement des berges (900 ml de cours d’eau)
  • Fascinage en saule tressé en lit mineur et pied de berges (900 ml de cours d’eau)
  • Mise en place d’îlots végétalisés et de boudins d’hélophytes (250 m²)
  • Entretien de la ripisylve et du cours d’eau (6000 ml)
  • Plantation d’une ripisylve (50 ml)
  • Pose d’épis et de déflecteurs bois ou pierre (60 unités)
  • Aménagement de 500m² de zone humide tampon en bordure de cours d'eau (décapage et plantation d'hélophytes)
  • Mise en place d’aménagements agricoles complémentaires : clôtures et abreuvoirs

Résultats

  • Le profil et la dynamique sont plus naturels la zone d'écoulement a été resserrée, le débit augmenté et l’écoulement diversifié.
  • Les étages de végétation et les milieux sont plus diversifiés ce qui entraîne un meilleur fonctionnement du ruisseau (fonctions hydrologiques) et permet d'accueillir une plus grande biodiversité : diversité de milieux et d'espèces animales et végétales.
  • Le cours d’eau a été remis en lumière.
  • L’aspect esthétique et paysager global se trouve amélioré, à la satisfaction des passants.

Projets dans le même domaine