Fin de saison pour l’arrachage de Baccharis

Dans le cadre de sa prestation d’entretien des Espaces Naturels Sensibles pour le Département du Morbihan, Dervenn Travaux & Aménagements procède chaque année à l’arrachage de Baccharis Halimifolia. Ce buisson ornemental originaire d’Amérique du Nord devenu très envahissant sur les côtes françaises, colonise aujourd’hui les espaces naturels (dunes, marais, vasières…) entraînant la fermeture rapide des milieux et diminue l’intérêt écologique des sites.

Buisson de baccharis sur l’île de Boede (56)

Les solutions pour éradiquer la plante ne sont pas multiples : il faut arracher les plants, en intervenant de préférence avant la floraison pour éviter la dispersion des graines. Il s’agit d’un travail long, fastidieux et pénible. A l’été 2017, notre action contre le Baccharis a représenté 800 heures de travail sur les propriétés du Département. La fin de l’été est ensuite consacrée à l’élimination des plants arrachés.

Signalons que pour que ces efforts soient pérennisés, il faudrait que la commercialisation du Baccharis soit interdite, action à laquelle travaille sans relâche  le collectif anti-baccharis, qui agit en parallèle sur l’éradication des espaces envahis et sur la sensibilisation des propriétaires de terrains, des élus  locaux et des habitants.

Dervenn utilise un baccharrache , outil inventé par Daniel Lasne du collectif anti-baccharis (initialement en bois, nous avons développé une version en métal).