Comment s’assurer de la qualité des inventaires écologiques ?

S’appuyer sur des indices de qualité…

L’Indice de Qualité Écologique (IQE) et sa variante, l’Indicateur de Potentialité Ecologique (IPE), sont basés sur un protocole semi-standardisé de diagnostic des enjeux naturalistes. Ils ont été développés par le Muséum National d’Histoire Naturelle.

  • L’IQE est un indicateur d’évaluation et de suivi de qualité écologique, opérationnel depuis 2 ans. L’IQE repose sur un inventaire de terrain relativement complet permettant une évaluation en profondeur de la qualité écologique d’un site.
  • L’IPE est, quant à lui, un indicateur de pré-diagnostic des enjeux de biodiversité d’un site. Il se base donc sur un temps d’inventaire plus réduit. L’IPE repose sur les mêmes critères d’évaluation que l’IQE mais sur un seul jour d’inventaire.

Les trois critères évalués par l’IQE et l’IPE sont la patrimonialité, la diversité et la fonctionnalité. Ces trois critères complémentaires sont de bonnes clefs de lecture de la complexité du vivant.

Les inventaires IQE se déroulent sur 6 journées, incluant un passage crépusculaire et nocturne, échelonnées du début du printemps à la fin de l’été. Le protocole, standardisé et donc reproductible, permet de répéter le même inventaire à plusieurs années d’intervalle. Il est ainsi possible de mesurer l’évolution d’un site.

L’IQE et l’IPE ne peuvent pas se substituer aux études écologiques règlementaires (études d’évaluation d’incidences, études d’impact, etc.). En effet, celles-ci doivent suivre un protocole adapté au contexte et aux enjeux écologiques des sites. Néanmoins, les deux indicateurs peuvent servir de socle pour les audits écologiques ou comme support à l’élaboration d’un plan de gestion.

 

… et des structures reconnues et référencées

Polypodium cambricum
Polypode du Pays de Galles

La communauté des utilisateurs de l’IQE et de l’IPE est née de la volonté de mettre en commun les connaissances et outils permettant l’application de ces indicateurs.

Il existe, à ce jour, 79 structures (bureaux d’études et associations) formées en France. C’est le cas de Dervenn qui est référencée sur le site IQE du Muséum National d’Histoire Naturelle. Outre ses 13 années d’expériences dans le domaine des inventaires naturalistes, l’entreprise peut désormais utiliser l’IQE et l’IPE.

 

Voici quelques exemples d’inventaires naturalistes et de leur contexte :

 

Accompagner les gestionnaires d’espaces naturels est une des missions des professionnels du génie écologique. Si vous avez besoin d’un conseil ou d’une intervention : contactez-nous