Restauration de cours d’eau – Compensation écologique de la LGV Bretagne PDL

Client : Eiffage Rail Express - Co-traitant : Cardin TP
Année : 2014-2017

reference-cours-deau-bpl-labazo-02

Enregistrer

Contexte

Dans une démarche d'aménagement

Dans le cadre de la mise en œuvre des mesures compensatoires du projet de ligne à grande vitesse Bretagne Pays de Loire (LGV BPL), Dervenn et Cardin TP ont effectué des travaux de restauration sur 30 cours d’eau dont 15 en Ille-et-Vilaine, 13 en Mayenne, 2 en Sarthe, représentant au total 7 200 ml.

 


Ces travaux comprennent, selon les cours d’eau concernés

  • Le reméandrage du cours d’eau,
  • La restauration du lit dans le talweg naturel,
  • Le reprofilage des berges,
  • La recharge de matelas alluvial par l’apport de granulats,
  • L’effacement d’ouvrages hydrauliques,
  • La diversification des écoulements par pose de blocs et radiers.

 


Cardin TP a réalisé les travaux de terrassements lourds : décapage, étrépage, remodelage du lit majeur et Dervenn le travaux de génie écologique : recréation du lit mineur, enrochements..

Ces mesures compensatoires s’accompagnement également de travaux d’aménagement agricole par Dervenn : pose de clôtures en bordure du cours d’eau pour les parcelles en pâturage, installation de systèmes d’abreuvement, pose de buses…

Reméandrage de cours d’eau : un travail de pelle de précision

Un tracé type des reméandrages de cours d’eau pour s’approcher de leur lit naturel a été défini par Dervenn en lien avec les Services de l’Etat. Composé de diagonales, de droits méandriformes et de fer à cheval, il nécessite un type de pelle particulier conduit par un ouvrier au savoir-faire aiguisé.

FOCUS : Cours d’eau La Vive Parence à Sillé-le-Philippe (72) - 700 ml

L’objectif des travaux est de réinstaller le cours d’eau de la Vive Parence, qui a été recalibré, dans son lit mineur d’origine (visible sur le cadastre), plus étroit et plus sineux, pour lui redonner des caractéristiques d’écoulements permettant une amélioration de la qualité du cours d’eau. Les travaux ont porté sur un tronçon de 700 ml du cours d’eau.

 

Des zones humides ont également été créées dans le lit présent avant travaux, ainsi que de part et d’autre de la rivière par la réalisation de décapages, permettant d’améliorer les conditions d’hygrométrie des praires bordant le cours d’eau.

 

Une ripisylve a également été plantée, et les berges de l’affluent de la Vive Parence ont été adoucies au niveau des zones de décapage, permettant un étalement des eaux lors des pérides de crues avec des échanges entre le cours d’eau et les praires humides environnantes.

Les études préalables ont été réalisées par Setec et Dervenn.

Projets dans le même domaine