Concilier tourisme et protection des milieux

L’affluence touristique sur les sites naturels participe à la valorisation du patrimoine. Cependant, l’afflux massif de personnes provoque rapidement des dégradations sur les milieux fragiles. Il est donc nécessaire d’aménager les lieux de forte affluence pour concilier tourisme et protection des milieux. C’est l’une des missions de Dervenn. Découvrez nos techniques d’intervention.

 

La nature bretonne ou le succès de l’armor (mer) et de l’argoat (terre)

Le président de la communauté de communes de Brocéliande, estime à un million le nombre de visiteurs annuels pour la forêt de Brocéliande (56), ce qui n’est pas sans causes quelques dégâts aux mousses et pelouses du site du Val-sans-retour, des habitats d’intérêt européen.

Les milieux littoraux, notamment les dunes, sont également touchés par la sur-fréquentation touristique. En effet, la disparition des plantes dunaires, détruites par le piétinement, entraîne une dégradation rapide de la dune. Pourtant ce milieu accueille des espèces faunistiques et floristiques d’intérêt scientifique au patrimonial élevé et souvent protégées.

 

Le génie écologique pour concilier tourisme et protection des milieux

Les équipes de Dervenn Travaux et Aménagements interviennent régulièrement pour aménager les espaces et canaliser les visiteurs. En voici trois exemples.

 

Pose de potelets pour canaliser le public et protéger la lande

potelets - chantier BrocéliandeRichard Blanchemain et Aurélien Rouault interviennent sur les terres mythiques de Brocéliande pour protéger la lande et les espèces qui y habitent. Les travaux ont démarré le 16 avril 2018 et se termineront mi-mai.

  • perçage de la roche
  • pose des fers à béton et de 800 potelets en châtaigner
  • Pose d’un fil de sécurité pour relier les potelets

Ainsi protégé, le tissu végétal primaire pourra à nouveau se développer.

Pour en savoir plus :  Article Pays de Brocéliande. Le Val-sans-retour protège ses landes et plantes

 

Pose de ganivelles pour éviter le piétinement et protéger les dunes

Pose de ganivelle sur le littoralDepuis 2013 les équipes de Dervenn sont intervenues sur une trentaine d’Espaces Naturels Sensibles (ENS) du Morbihan (56). Elles ont ainsi mis en place 9 kilomètres de ganivelles sur le littoral.

La ganivelle est constituée de lattes de châtaignier fendues ou sciées, entortillé par 2,3 ou 4 rangées de doubles fils galvanisés. Ce système permet de lutter contre l’érosion naturelle des dunes (vents, marrées…) et l’érosion du aux activités humaines (promeneurs et vacanciers). Elle permet aussi la préservation d’espèces animales et végétales en les isolant des promeneurs et de leurs animaux de compagnie. La ganivelle se grisera naturellement avec le temps, ce qui peut permettre dans certain cas une meilleure intégration paysagère.

Pour en savoir plus :  Référence gestion des espaces naturels du Morbihan, depuis 2010 (56)

 

Aménagement des accès à la plage pour accueillir tout en préservant

Aménagement bois-paletageLe Département des Côtes d’Armor (22) est propriétaire de 7 hectares de milieu dunaire sur le site des Sables d’or à Fréhel. Il a confié à Dervenn le renouvellement des équipements de protection en place et de leur adaptation aux nouvelles évolutions de la dune. Durant l’année 2011, les équipes ont ainsi réalisé les travaux suivants :

  • Pose de 1 852 mètres linéaires de clôtures fil lisse et grillage
  • Pose de ganivelle
  • Création d’aménagement pour l’accès à la plage
    • 217 ml de platelage (classique, accès aux personnes à mobilité réduite et escalier bois surélevé)
    • 14 emmarchements bois
    • 45 plots bois anti-stationnement

Ces équipements ont pour rôle la protection de la végétation (clôtures, grillages) mais aussi l’aménagement des accès à la plage (gradines, platelages) tout en préservant l’écosystème.

 

 

Accompagner les gestionnaires d’espaces naturels est une des missions des professionnels du génie écologique. Si vous avez besoin d’un conseil ou d’une intervention : contactez-nous