Comment cadrer les ateliers de concertation ?

Si nous avons précédemment présenté les démarches de concertation et la diversité des formes qu’elles peuvent emprunter, le recours à une concertation ne garantit pas à lui seul le succès de l’étude.

La qualité d’une approche concertée passe nécessairement par une adaptation au contexte. Il s’agit donc de passer par plusieurs étapes clés permettant de définir une démarche concertée pertinente et adaptée :

  1. Cadrer la démarche de concertation

Dès le démarrage, il est nécessaire d’identifier clairement les objectifs visés par la démarche globale de concertation et ses intérêts pour les besoins de l’étude. La définition de ces objectifs a une incidence directe sur le périmètre des échanges occasionnés et les acteurs associés à la démarche globale (partenaires, parties prenantes, …)

Dans la mesure du possible, il s’agira à ce stade, d’anticiper les éventuels jeux d’échelles consécutifs à la démarche de concertation. (par exemple à travers la mobilisation de participants à des échelles supra ou intra territoriales,…) 

Le cadrage de la démarche de concertation est facilité et conditionné par le cadrage préalable de l’étude en question.     

  1. Définir une stratégie de concertation

Le cadrage pose les jalons de la démarche de concertation. Une fois ce cadre défini, on pourra construire la stratégie de concertation. Celle-ci vise principalement à articuler le processus de concertation (temps d’échanges, temps de rencontre, temps d’informations, …) avec le phasage de l’étude (temps de production, créations de supports utiles à la concertation, …).  Les objectifs de chaque étape de la démarche de concertation devront être clairement définies ainsi que le public ciblé.

Il s’agira dès cette étape, de lever les éventuelles réserves et points d’alertes. Mais aussi les éventuels points nécessitant un arbitrage ainsi que les enjeux d’informations et de communication.

  1. S’accorder sur les acteurs à mobiliser

Les étapes précédentes auront progressivement permis de dresser une cartographie des acteurs (ceux à mobiliser dans le cadre de la démarche globale). Il s’agira à ce stade de statuer sur les individus participant aux temps de concertation mais également sur le degré de leur participation ainsi que les moyens et formes de mobilisation de ces acteurs.

 

  1. Choisir les outils et méthodes de concertation

Plusieurs critères doivent nécessairement être pris en compte pour faire le choix des outils et méthodes de concertation, comme par exemple ;

  • Les moyens mobilisés,
  • Le public ciblé,
  • Les objectifs des temps de concertation définis,
  • Les résultats et livrables attendus.

Attention : Dans le cas des concertations les plus investies (degré de participation important) les objectifs visés et l’exploitation des production issues de ces temps d’échanges sont déterminants pour faire le choix d’outils et méthodes pertinentes.

  1. Planifier la démarche

Si la planification du processus de concertation paraît assez évidente, son intégration dans le phasage de l’étude et de manière plus large (autres études, projets, ….) constitue un véritable facteur clé de succès.

Planifier la démarche de concertation

 

En complément de ces étapes, nous nous efforçons autant que possible de respecter quelques règles d’or pour garantir une concertation satisfaisante :

  • Mobiliser toutes les parties prenantes, en déployant des moyens adaptés
  • Informer les participants du cadre de la concertation, de son avancement et des étapes à suivre,
  • Cadrer les échanges sur les sujets ouverts à modifications/consultations,
  • Faire s’exprimer tous les participants, en veillant en particulier à faire s’exprimer ceux que l’on a peu l’habitude d’entendre,
  • Organiser les échanges pour que les discussions aient lieu avec et entre les participants,
  • Garantir une parole bienveillante de la part de l’ensemble des participants,
  • Recueillir toutes les paroles et étudier toutes les propositions
  • Rendre compte des échanges et décisions aux participants et justifier des contributions écartées.

L’application de ces grands principes est essentielle à l’occasion des échanges en groupe. Le format de ces échanges est variable comme en témoigne le schéma ci-dessous ;

 

Groupes de concertation

Nos nombreuses expériences ont permis aux équipes de conforter et développer des compétences en matière de concertation, désormais indispensables au bon déroulement de nos études. Des outils et techniques d’animation ont par la même occasion été développés au fil des années.

Les approches méthodologiques de Dervenn intègrent désormais quasi systématiquement une approche concertée, permettant ainsi d’atteindre pleinement les objectifs de nos missions respectives.

 

Animation des ateliers de travail

Figure 1. Animation des ateliers de travail avec les acteurs du territoire sur la définition des trames vertes et bleues pour Vallons Haute Bretagne Communauté

 

Animation des ateliers de travail trame verte et bleue

Figure 2. Animation des ateliers de travail avec les acteurs du territoire sur la définition des trames vertes et bleues pour Vallons Haute Bretagne Communauté

 

Animation des ateliers de travail sur la définition de scénarii d’aménagement

Figure 3. Animation des ateliers de travail sur la définition de scénarii d’aménagement avec les salariés, dans le cadre du projet d’Eco-paysage sur le site INRAE de Saint-Gilles

Animation des ateliers de travail sur la définition d’une stratégie de gestion différenciée

Figure 4. Animation des ateliers de travail sur la définition d’une stratégie de gestion différenciée avec les agents communaux et communautaires de Saint-Lô Agglo

 

Animation d’un atelier avec un groupe de travail communal dans le cadre d’inventaires zones humides

Figure 5. Animation d’un atelier avec un groupe de travail communal dans le cadre d’inventaires zones humides pour le territoire du SAGE Vilaine Amont

 

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux pour connaître toutes nos actualités : FacebookLinkedIn, Twitter et Youtube. Avez-vous lu la première partie de notre article sur les ateliers de concertation ?