L’activité de Dervenn s’adapte pour participer à la lutte contre la propagation de la pandémie COVID-19 avec des Plans de Continuité pour Dervenn Conseils Ingénierie (télétravail et sorties terrains isolées ) et Dervenn Travaux Aménagements (poursuite au cas par cas de certains chantiers avec application de mesures strictes).

Le bois de Soeuvres

Bois de Soeuvres

Crédit photo : © Dervenn

Contexte

Le bois de Soeuvres est localisé en périphérie de Rennes métropole, plus précisément sur les communes de Chantepie et Vern-Sur-Seiche. C’est un Espace Naturel Sensible qui occupe une superficie de 127 hectares. Il est reconnu pour ses richesses naturelles, on peut y retrouver un cortège important d’amphibiens mais aussi de mares et petites surfaces en eaux qui permettent leur reproduction.

Classé comme Zone d’Intéret Ecologique, Floristique et Faunistique (ZNIEFF), la richesse écologique du bois de Soeuvres a été mis en évidence par de nombreuses études naturalistes comme un inventaire cartographique des habitats naturels et des suivis des amphibiens. Les campagnes d’inventaire ont notamment mis en évidence la présence de 8 espèces d’amphibiens dans le bois de Soeuvres :

  • La salamandre tachetée
  • Le triton alpestre
  • Le triton palmé
  • Le triton crêté
  • Le triton marbré
  • Le crapaud épineux
  • La grenouille agile
  • La grenouille verte

Cependant, depuis plusieurs années, le caractère humide du bois de Soeuvres semble diminuer. Les observateurs réguliers observent une disparition et un assèchement de nombreuses mares présentes sur le site.

 

Salamandre tachetée Grenouille agile Grenouille verte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Crédit photo : illustration d’espèces relevées sur le site © Dervenn

 

Objectifs de l’étude

Dervenn a été missionné par le Département d’Ille-et-Vilaine afin de réaliser une étude hydrologique du Bois de Soeuvres. Cette étude a plusieurs objectifs :

  • Tout d’abord, d’évaluer l’impact de l’évolution paysagère et du réseau de fossés sur le régime hydrologiques du bois de Soeuvres
  • Ensuite d’évaluer la qualité des habitats de reproduction pour les amphibiens (mares, fossés…)
  • Pour finir, d’établir des préconisations d’amélioration du fonctionnement hydrologique du site et des préconisations d’amélioration du réseau d’habitats de reproduction des amphibiens.

Ce dernier point suppose une adéquation avec le plan d’aménagement forestier et le schéma d’accueil du public.

 

Mise en place de l’étude hydrologique

La première phase de l’étude, lancée en septembre 2020, concerne la réalisation d’une étude diachronique du Bois de Soeuvres. Pour cela notre équipe a réalisé une synthèse bibliographique pour contextualiser le site (géologie, climatologie, inventaires naturalisates, topographie,…) et a étudier l’évolution du paysage au sein du Bois et aux alentours entre la fin des années 40 et aujourd’hui. Enfin des échanges avec les acteurs locaux ont permis d’affiner les connaissances du bois de Soeuvres.

Les prochaines étapes de l’étude portent sur le diagnostic du réseau hydrographique du bois de Soeuvres et le diagnostic des habitats de reproduction des amphibiens. Des propositions de gestion de ce bois découleront des résultats de ces différents diagnostics.


N’hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux pour connaître toutes nos actualités ! FacebookLinkedIn et Twitter. Consultez notre site internet pour lire plus d’articles !