L’activité de Dervenn s’adapte pour participer à la lutte contre la propagation de la pandémie COVID-19 avec des Plans de Continuité pour Dervenn Conseils Ingénierie (télétravail et sorties terrains isolées ) et Dervenn Travaux Aménagements (poursuite au cas par cas de certains chantiers avec application de mesures strictes).

Les espèces exotiques invasives

De nombreuses espèces exotiques nous entourent. Dans la majorité des cas, elles ont été introduites par l’homme volontairement ou accidentellement. Les introductions volontaires peuvent être effectuées pour plusieurs raisons comme l’exploitation de potentiel d’une nouvelle espèce, l’utilisation de plantes en ornement, la culture d’une nouvelle espèce.
De nombreuses espèces végétales ont été importées pour décorer des aquariums or, elles ont été retrouvées dans la nature comme la jacinthe d’eau, les jussies… Ces plantes sont devenues envahissantes.
L’Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN) recense 1379 espèces de plantes exotiques et 708 espèces exotiques venant de la faune.

Mais quel est l’impact de ces espèces exotiques ? Comment peut-on lutter contre celles-ci ? Nous répondrons à ces questions à travers cet article.

Jussie plante aquatique exotique

Qu’es- ce qu’une espèce exotique invasive ?

Une espèce invasive ou espèce envahissante est une espèce exotique qui est nuisible à la biodiversité autochtone. Elle se situe hors de son air de répartition ou de son air de dispersion, c’est-à-dire qu’elle se situe hors de la zone géographique qu’elle peut occuper naturellement sans intervention humaine. Une espèce exotique envahissante menace la diversité biologique car elle est implantée sans ses ennemis naturels. Elle exerce donc une concurrence déloyale envers les espèces indigènes déjà présentes sur une zone. L’équilibre local est alors rompu.

Il est important de différencier les espèces exotiques, des espèces indigènes envahissantes mais pas invasives comme la ronce. La ronce bien qu’elle soit envahissante sur le plan local, elle fait partie d’un réseau de relations trophiques (ensemble de chaînes alimentaires) avec de nombreuses autres espèces locales. Elle est indispensable à la biodiversité.

Les risques sanitaires liés aux espèces exotiques

De nombreux risques sont liés aux différentes espèces exotiques envahissantes. Les impacts sur la santé humaine ou animale varient en fonction de chaque espèce exotique. Certaines espèces sont toxiques de par leurs sèves, feuilles ou écorce, d’autres peuvent entrainer des allergies, des brulures ou encore des infections suite à des coupures.
Pour ce qui est des impacts sanitaires, le moustique-tigre est un vecteur de nombreuses maladies dont la fièvre jaune.

 

Moustique tigre

Les risques économiques des espèces exotiques invasives

La prolifération des espèces exotiques à un impact sur l’économie. Certaines espèces aquatiques font obstacle à la circulation de l’eau, gênent le trafic des embarcations ou la pratique de diverses activités (pêches, promenades, activités nautiques). On peut citer la moule zébrée qui provient de la Mer Caspienne et de la Mer Noire, elle est omniprésente sur le territoire et entraine des couts élevés en bloquant les usines de traitement des eaux.
Les espèces végétales exotiques envahissantes diminuent les rendements de l’agriculture de la sylviculture (arbres) ou de la pêche.
En plus de ces pertes économiques, on peut également citer le développement des systèmes racinaires qui peut entrainer des dommages sur les chaussées, les bâtiments ou encore les digues. Il faut également prendre en compte la restauration des milieux colonisés.

Impact des espèces exotiques sur l’écosystème

Les espèces exotiques ont de nombreux impacts sur l’écosystème local. Le frelon asiatique cause des dégâts très importants sur le milieu dans lequel il est présent en dévorant les fruits et en détruisant les colonies d’abeilles. Bien qu’elles ne meurent pas toutes, les frelons stressent les abeilles ce qui limite leurs récoltes de nectar et de pollen.  Il y a également des plantes aquatiques exotiques qui peuvent changer la structure et le fonctionnement des écosystèmes en  modifiant la lumière, le taux d’oxygène dans l’eau. L’impact sur les espèces indigènes est très négatif : elles n’ont plus d’éléments nutritifs et perdent de la place sur le terrain. Les espèces exotiques menacent donc la biodiversité en général.

Frelon asiatique

Comment lutter contre les espèces exotiques

Les équipes de Dervenn assurent l’entretien des milieux touchés par plusieurs méthodes. L’arrachage de l’espèce présente, le fauchage, ou encore le coupage des tiges et des fleurs. Le but est d’affaiblir la population coupes après coupes. Le travail se déroule sur plusieurs mois et peut aller jusqu’à plusieurs années.

Nous espérons que cet article vous a plu. Vous connaissez maintenant les impacts liés aux espèces exotiques. Vous pouvez suivre nos actualités sur nos réseaux sociaux Facebook, LinkedIn et Twitter.