L’activité de Dervenn s’adapte pour participer à la lutte contre la propagation de la pandémie COVID-19 avec des Plans de Continuité pour Dervenn Conseils Ingénierie (télétravail et sorties terrains isolées ) et Dervenn Travaux Aménagements (poursuite au cas par cas de certains chantiers avec application de mesures strictes).

À la découverte de nos métiers : Alban, fauniste

Arrivé en ce début d’année au sein de notre équipe Dervenn Conseils & Ingénierie, Alban est notre fauniste attitré — son intitulé de poste est plus précisément « chargé d’études faune ». 

Présentations.Fauniste Alban

Certains d’entre vous l’ont déjà aperçu dans notre newsletter estivale — et si ce n’est pas le cas, c’est justement l’occasion de vous abonner ! Son quotidien en deux mots : réaliser des inventaires des espèces protégées en amont et en aval des projets d’aménagement.

Avant de nous rejoindre, Alban occupait des fonctions similaires à Seine et Marne Environnement, l’agence départementale de sensibilisation à l’environnement. Mais encore bien avant cela, il a suivi l’un des rares parcours universitaires mêlant formation réglementaire et environnementale à l’Université de Rennes 1 — le Master Environnement et Droit pour ne pas le citer, dont Dervenn fut le parrain en 2019-2020. Des compétences clés dans nos missions de conseils auprès de nos clients et des projets pour lesquels nous sommes sollicités.

Un métier de terrain

Si notre équipe Dervenn Travaux & Aménagement est constamment sur le terrain, celle de notre bureau d’études — Conseils & Ingénierie — se déplace fréquemment sur les chantiers ou les zones concernées par les travaux à venir. Alban est l’un des premiers à se rendre sur place, pour y mener ses inventaires. Sa spécialité : la faune — la flore étant le domaine de Vincent, que nous vous présenterons prochainement.

Ainsi, Alban réalise un état des lieux des espèces présentes sur site, et cartographie les insectes, amphibiens, oiseaux, reptiles… bref la faune, tout en ciblant les espèces protégées. Il précise : si nous connaissons mal ou peu l’un des groupes d’espèces répertoriés, nous faisons appel à des partenaires. Pour un inventaire exhaustif du vivant à préserver.

Un rôle de médiation

C’est d’ailleurs cette casquette qu’il affectionne tout particulièrement, au-delà du contact avec la nature bien sûr. Car il n’est pas rare — pour ne pas dire très fréquent — qu’il faille expliquer les enjeux du génie écologique, et la complexité réglementaire de notre domaine. Une complexité accrue par l’évolution récente des textes de lois, des délais et des points de passage incontournables pour tous ces projets d’aménagement.

Notre rôle, et celui d’Alban, est donc de sensibiliser nos clients à ces sujets, dans l’intérêt de la biodiversité et du vivant… mais aussi de leur projet. Car manquer un de ces points de passages incontournables mène irrémédiablement à des retards, des ajustements (contournements, mesures compensatoires, etc.), jusqu’à parfois remettre en cause le projet en tant que tel. Des « mauvaises surprises » que nous pouvons éviter bien en amont, grâce aux inventaires que nous menons.

Les présentations sont faites ! Si vous souhaitez en savoir plus, nous vous invitons à (re)découvrir nos missions d’inventaire pour Enertrag ou notre spécialisation du côté des chiroptères. Un domaine passionnant à explorer !

 

Dervenn Alban Fauniste