Quels sont les différents labels et certifications de biodiversité ?

Dervenn est régulièrement mobilisé en tant qu’AMO écologue sur des opérations d’aménagement qui peuvent déboucher sur une labellisation ou une certification environnementale.
Il existe de nombreuses démarches de labellisation environnementale, qui diffèrent de par l’échelle géographique, les étapes du projet prises en compte, et les thématiques balayées (et prenant ainsi plus ou moins en compte les enjeux liés à la biodiversité).

Voici les 4 processus de certifications sur lesquels nous intervenons le plus souvent :

 

 

Sur quels labels et certifications de biodiversité Dervenn intervient ?

Le label HQE 
Le label HQE 

 

Nous allons commencer par le Label HQE, aussi appelé Haute Qualité Environnementale. C’est une démarche volontaire pour la construction, la rénovation ou l’exploitation de tous les bâtiments. Elle a été créée en 2004. L’organisme porteur de la démarche est CERTIVEA.

Le label cible des aspects sanitaires et environnementaux.

L’objectif de cette démarche est de limiter les impacts environnementaux d’une opération, tout en assurant aux occupants des conditions de vie saine et confortable. 

La démarche de la certification est la suivante : un audit réalisé par une tierce partie désigné par Certivéa. 3 audits sont réalisés : le premier à la planification du programme, le deuxième à la conception et le dernier à la réalisation.
Un niveau de performance est ensuite promulgué : Bon / Très bon / Excellent / Exceptionnel.

 

La certification BREEAMLa certification BREEAM

 

La deuxième certification sur laquelle nous intervenons est la certification BREEAM (Building Research Establishment Environmental Assessment Methodology). Elle a été créée en 1986 au Royaume-Uni par le BRE (Building Research Establishment).

Les thématiques abordées sont les suivantes : 

  • Energie, 
  • Santé et bien-être,
  • Innovation,
  • Biodiversité,
  • Matériaux,
  • Management,
  • Pollution,
  • Transport,
  • Recyclage,
  • Eau

 

L’objectif de la certification est d’évaluer le comportement environnemental des bâtiments.

La démarche de certification est la suivante : L’évaluation du BREEAM Assessor est vérifiée par un expert tiers sur les bases du rapport d’évaluation. La certification est ensuite attribuée par le BRE. La période de certification est séparée en deux Audits : Phase DCE(dossier de consultation des entreprises) / Phase EXE (exécution) 

Le niveau de performance est ensuite donné :  Pass / Good / Very good / Excellent / Outstanding.

 

Le label Biodivercity

 

Le troisième label est le label Biodiversity. Il a été créé en 2013. L’organisme porteur est le CIBI (Conseil International Biodiversité). Depuis 2013, 93 projets ont été labellisés dont 14 en cours. 

Les thématiques abordées sont les suivantes : la stratégie biodiversité du projet immobilier, la conception architecturale écologique, l’optimisation du potentiel écologique du projet et pour finir le développement des services rendus. 

L’objectif est d’évaluer la performance écologique des bâtiments.

Pour cette certification, l’audit est réalisé par un vérificateur issu d’un organisme indépendant sur les bases d’un rapport réalisé par un évaluateur écologue accrédité CIBI. La notation va de A à E sur chacun des axes évalués.

Il faut savoir que le label peut être obtenu à condition de n’avoir aucun D ou E et d’avoir au moins un A sur l’un des axes. 

 


La certification Effinature 

 

La dernière certification, Effinature a été mise en place en 2009 par IRICE Institut de Recherche et d’Innovation pour le Climat et l’Écologie. Actuellement, près d’un million de m² de SDP (surface de plancher) sont engagés dans la certification.

Les thématiques de cette certification sont les suivantes : 

  • Préservation du sol
  • Développement du patrimoine végétal
  • Soutien de la faune locale
  • Réduction des impacts du projet
  • Valorisation des compétences

 

L’objectif est de prendre en compte la biodiversité dans la conception, la réalisation et l’exploitation des programmes d’aménagement et de construction.

La période de certification est partagée en 3 audits : phase conception, réalisation, exploitation.

La performance doit atteindre l’exigence de base ou l’exigence HVE. Cette certification cible plusieurs bâtiments  comme les bâtiments résidentiels, industriels, tertiaires et publics. Il faut savoir que la certification peut toucher le bâtiment et sa parcelle, un îlot, un quartier ou encore une ZAC.

 

Parmi ses 80 indicateurs de biodiversité , la certification de la biodiversité Effinature, protège, favorise et réimplante la nature en milieu urbain, afin de permettre aux usagers d’évoluer vers un cadre de vie sain, durable et agréable. Pour y parvenir, la certification couvre les thématiques essentielles à la sauvegarde des écosystèmes : la préservation de la faune et de la flore, des sols vivants, des patrimoines végétaux, réduction de la pollution, de l’empreinte du chantier…

 

Télécharger l’infographie ici.

 

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux pour connaître toutes nos actualités ! FacebookLinkedIn, Twitter et Youtube.