Rennes métropole : exploitation de sites communautaires et gestion écologique… C’est possible !

Diagnostic scénario rapport

Le contexte de la démarche

En janvier 2015, Dans le cadre de la loi MAPTAM (Loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles), la compétence assainissement est transférée à Rennes Métropole. Au-delà de l’exploitation des réseaux de collecte et de traitement, la collectivité se voit aussi chargée de la gestion des bassins tampons et autres espaces végétalisés présents sur les parcelles accueillant des stations d’épuration.

Rennes Métropole a ainsi initié une réflexion globale sur les modalités d’entretien de ces espaces, en l’étendant également aux espaces verts compris dans le foncier géré dans le cadre d’autres compétences de la collectivité (sites de gestion des déchets, , zones d’activités, voirie, réserve foncière). Le périmètre d’étude comprend au total 800 sites.

Rennes Métropole a fait appel à Dervenn pour l’accompagner dans cette démarche.

Les opportunités d’une gestion différenciée

Dans la perspective de définir une stratégie globale pour l’entretien de ces espaces métropolitains, la collectivité souhaite que cette réflexion conduise à la définition d’un plan de gestion différenciée, avec des dispositions modulables et adaptées aux différents espaces.

Il s’agit de concilier les enjeux :

  • Ecologiques : en contribuant à la préservation de la biodiversité, en s’affranchissant de produits phytosanitaires, en développant des habitats favorables à la faune et la flore et en luttant contre les espèces invasives, et en identifiant les possibilités d’épandage des boues de stations d’épuration sur des espaces verts
  • Economiques : en optimisant la gestion des ressources (humaines, matérielles, financières, …), en valorisant les  résidus de l’entretien et la production de bois
  • Sociales : en permettant aux agents chargés de l’entretien des sites de monter en compétences, en préservant les paysages, et en développant l’écopastoralisme
  • Logistiques : en optimisant la planification des interventions et en anticipant les besoins matériels.

 

Une expertise terrain sur plus de 800 sites

Notre équipe a réalisé une visite terrain de chaque site. Cette visite a permis de noter les caractéristiques écologiques de chaque site : habitats, arbres remarquables, espèces patrimoniales, espèces invasives. Les opportunités d’aménagement et de gestion (intégration paysagère, valorisation des résidus d’entretien, écopâturage…) ont également été relevées.

Une fiche diagnostic synthétise pour chaque site l’ensemble des informations relevées sur le terrain.

Fiche diagnostic

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Prenons l’exemple d’une station d’épuration avec un intérêt écologique fort, par exemple de par la richesse et diversité d’habitats écologiques qu’elle présente.

 

La détermination du plan de gestion

La demande de la collectivité était d’établir avec elle des scénarios de gestion, présentant les possibilités d’entretien en fonction de critères économiques et écologiques.

Nous avons ainsi défini ensemble 3 types de modalités d’entretien (à vocation écologique, conservatoire et économique) faisant varier la nature de l’entretien, son coût et sa mise en œuvre pour chaque site.

En parallèle, nous avons élaboré un catalogue de fiches actions regroupant l’ensemble des préconisations opérationnelles pour des actions d’entretien spécifiques : mise en œuvre d’un écopâturage, valorisation des résidus d’entretien

  • Dans le cas du scénario « Classique », les modalités d’entretien indiquées seront les modalités les moins coûteuses.

Ainsi pour notre station d’épuration d’intérêt écologique fort, les pratiques les moins couteuses sont les modalités d’entretien classique. Cela implique que la prairie mésophile qui s’y trouve soit entretenue par gyrobroyage par exemple.

  • Dans le cas du scénario « TVB », les modalités d’entretien indiquées seront fonction de la connexion du site avec la trame écologique locale.

Ainsi la connexion géographique de la station d’épuration avec la trame écologique locale justifie le recours à des modalités d’entretien écologiques. Cela implique que la prairie mésophile qui s’y trouve soit entretenue par fauche extensive par exemple.

  • Dans le cas du scénario « Expert », les modalités d’entretien indiquées prennent simultanément en compte le caractère écologique du site et sa connexion avec la trame locale.

La station d’épuration étant à la fois, d’intérêt écologique fort et, connecté avec la trame écologique, cela implique que la prairie soit entretenue selon des modalités d’entretien écologiques c’est-à-dire par fauche extensive.

 

Passer du plan de gestion à l’action

Si l’étude conduite sur plus de 800 sites métropolitains permet de modéliser plusieurs scénarios de gestion différenciée, leur mise en œuvre, à cette échelle n’est pas aisée.

La pérennisation de la démarche nécessite également une appropriation des outils produits au cours de cette étude.

Ainsi les plans de gestion ont été conçus dans un format éditable et modifiable permettant ;

  • Une appropriation de l’outil et de son exploitation en interne par chaque direction.
  • Une appropriation des données et un réajustement éventuel des données macro.
  • Une évolution et mise à jour de l’outil au fil du temps.

 

Des documents complémentaires aux plans de gestion synthétisent également les préconisations facilitant sa mise en œuvre ;

  • Un rapport d’étude synthétise les recommandations organisationnelles,
  • Un recueil de fiches action synthétise les recommandations opérationnelles,
  • Les sites concernés par certaines opportunités (valorisation, écopâturage, paysager, …) sont identifiés.

Par la suite, le portage des plans de gestion sur le territoire nécessitera de faire preuve de communication et de pédagogie à l’occasion de temps de concertation et d’échanges dédiés, que ce soit en interne (élus, agents) ou en externe (prestataires, usagers éventuels, …)

Réseaux sociaux
Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux pour connaître toutes nos actualités ! FacebookLinkedIn et Twitter.